© 2016 Julie Shurtz Muyldermans Architecte

matière primaire

L’ARCHITECTURE CONTEMPORAINE avec UNE CONSCIENCE ENVIRONNEMENTALE . . .À TRAVERS LES TEMPS

Réfléchissez au soleil qui se lève au matin le jour du solstice hivernal à Karnak, Egypte

    aveuglant à travers ses 2 "boites de lumière"

ou son éclat sur les seuils des entrées en gypse de la ville labyrinthique de Knossos

    4 mille ans avant notre ère.

 

Contemplez

les panneaux solaires en "nid d'abeilles léger" du vaisseau spatial "Juno"

    qui vole à travers l'espace vers Jupiter pour une distance record de 832 million de

    kilomètres du soleil avec juste 400 watts d'énergie à sa destination

ou l'aeroget de "Stardust" qui capte la matière d'origine du système solaire,

    et qui isole aussi ma maison

ou la fresque Pompéienne en cinabre et cire du maître de la "Villa des Mystères"

    qui survécu l'éruption du Vésuve.

 

Quels sont des matériaux premiers des architectes aujourd'hui considérant 

    le passé et le futur?

 

Est ce que nous conformons nos bâtiments aux exigences du jour simplement par le  

    bardage en bois, l’ajout des panneaux et capteurs solaires, ou bien moins de vitres 

    des chambres tristes ou plutôt dans le tissu même de la construction jusque`aux 

    fondements?  

 

Peut une architecture par son génie tenter de faire plus que la règle?

 

Comment l’architecture peut-elle remplir son rôle premier de nous protéger des éléments   

     et en même temps améliorer son harmonie avec son environnement, la nature, nos

     rêves, nos idées artistiques, rendant cette architecture paisible, innovatrice,  

     extraordinaire, enfin audacieuse?                                              

 

25 mai 2016, Le Puy Sainte Réparade, France

CONTEMPORARY ARCHITECTURE with an ENVIRONMENTAL CONSCIOUSNESS . . .ACROSS TIME

 

Reflect about the sun rising in the morning on the day of the winter solstice in Karnak, Egypt,

     blinding through its 2 "light boxes"

or its radiance on gypsum thresholds at the entries of the buildings in the labyrinthine city of Knossos 

     4000 years B.C.

 

Contemplate

the solar “honeycomb” panels of the spacecraft "Juno" flying through space towards Jupiter for a record

     distance of 832 million kilometers from the sun with just 400 watts of energy at its destination

or the aerogel® "Stardust" which captures the original material of the solar system,

     and also isolates my house

or the Pompeian fresco in cinnabar and wax of the master of the "Villa of the Mysteries"

     which survived the eruption of Vesuvius.

 

What are the primary materials of architects today vis a vis

    the past and the future?

 

Do we conform our buildings to the requirements of the day simply by applying

    wood siding, apparatus - solar panels and collectors, or by eliminating facade openings rendering

    sad rooms, or rather can we invent solutions in the tissue itself of a construction from it’s foundation? 

 

Can architecture by his genius attempt to do more than the rule?

 

How can architecture fulfill its primary role of protecting us from the elements

     at the same time improving its harmony with its environment, nature, our dreams, our artistic ideas, 

     rendering an architecture which is composed, innovative, extraordinary, 

     in sum, audacious?                                                                    

 

May 25, 2016, Le Puy Sainte Reparade, France